Le souvenir du plaisir de prendre des photos remonte jusque dans les années ’70 l’argentique était reine, la mise au point manuelle, la couleur une option, le grain normal. Il fallait attendre le développement et retour de labo, à moins de devenir chimiste, lire des livres de théorie, comprendre les filtres, profondeurs des champs, construire son cadre et sa photo. La pelloche avait 36 poses max, fallait pas gâcher.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *